Une semaine en Guadeloupe : Basse-Terre – Elodie in Paris

Après vous avoir raconté mes premiers jours en Grande-Terre mercredi, voici la seconde partie de mon voyage en Guadeloupe, cette fois-ci axée sur la partie Basse-Terre. Le second hôtel, le Langley Resort Hotel Fort Royal, était situé à côté de Deshaies, tout en haut de la Basse-Terre. Nous avons pris un taxi pour nous rendre de l’hôtel La Créole au Fort Royal (il faut compter 70€ environ). Le Fort Royal est un hôtel plutôt ambiance « club » et international, contrairement à La Créole qui était plus local, avec son personnel en tenues antillaises madras. Vous avez la possibilité d’y loger en chambre standard avec vue sur l’océan ou en petit bungalow directement sur la plage. Un bar propose des snacks à toute heure (pizza, salade…) ou vous avez la possibilité de manger au buffet à volonté de l’hôtel pour une trentaine d’euros également. Le petit déjeuner était varié, copieux et très bon ! Juste à côté de l’hôtel, La Plage de la Perle, une jolie plage avec palmiers & cocotiers comme l’illustre la première photo de l’article et mon look publié il y a quelques jours. Comme je vous le disais dans mon premier article, cette partie de la Guadeloupe est plus axée sur les balades, la nature et la faune & flore. 

Deshaies : Une jolie petite ville colorée, authentique et touristique. L’ambiance est semblable à un village de pêcheurs,  arrêtez vous chez Mahina pour une assiette de tapas dans ce charmant restaurant en bord de mer. Sur les hauteurs de la ville, se trouve le jardin botanique de Deshaies, une balade en pleine nature qui permets de découvrir les richesses locales, dans l’ancienne demeure de Coluche (environ 15€ le billet).

Pointe-Noire : N’ayant pas pu faire les Chutes du Carbet, les plus populaires de Guadeloupe par manque de temps et de véhicule, nous ne voulions pas quitter l’île sans avoir vu une cascade. Nous nous sommes rendus au Saut d’Acomat à Pointe-Noire, depuis Deshaies. Une petite expédition d’une journée en bus/stop car les routes montent beaucoup sur cette partie de l’île et sous 30° je peux vous dire qu’à pieds c’est vite compliqué ! Lorsque nous sommes arrivés au Saut d’Acomat, il venait de pleuvoir, le chemin pour y accéder relevait du parcours du combattant (encore plus quand la terre est humide, pensez à prendre de bonnes baskets que vous n’avez pas peur d’abimer). Il faut emprunter le petit chemin balisé sur la droite, descendre en s’accrochant aux racines & pierres, marcher sur les rochers dans l’eau…et vous y êtes ! J’avais un peu d’appréhension en y allant mais ça vaut vraiment le coup d’œil. Nous voulions également faire la Réserve Cousteau pour observer les tortues mais à cause d’une mer agitée sur cette partie de l’île, nous n’avons pas pu nous y rendre. Le volcan de La Soufrière était trop loin et nous n’avons pas pu nous y rendre non plus…une voiture est vraiment INDISPENSABLE en Basse-Terre. En tout cas, c’était un superbe voyage et je suis ravie d’avoir pu découvrir l’île de la Guadeloupe. J’ai des tas de souvenirs en tête et plein de photos qui font rêver. J’espère vous avoir donné envie d’y partir un jour et j’espère que les photos vous plairont ! <3

Read More

Une semaine en Guadeloupe : Grande Terre – Elodie in Paris

travel blogger

Ça y est nous y sommes, il était temps que je partage mon voyage de folie que j’ai réalisé début Janvier en Guadeloupe. Pour commencer, sachez que j’ai gagné ce voyage suite à un concours, j’ai eu la chance de séjourner dans deux hôtels du groupe Des Hôtels & des îles et de voyager avec XL Airways. Je n’avais jamais pris XL Airways comme compagnie aérienne et je dois dire que pour une compagnie dite « low cost » je n’ai pas été déçue. Les sièges sont confortables, je redoutais un peu les 9h de vol sans écran individuel mais la compagnie propose des locations de tablettes à bord ou encore sur le vol retour, nous avons pu expérimenter le XL Cloud qui permet de se connecter en wifi et profiter de films, jeux, séries, librement sur sa propre tablette ou téléphone (à condition de prévoir une batterie de secours si vous souhaitez regarder plusieurs films). Le vol aller était plus long que le vol retour car nous avons eu une escale de 3h à St Martin, soit 11h. Revenons au séjour, après les 11h de vol, nous avons pris un taxi de l’aéroport de Pointe-a-Pitre jusqu’au premier hôtel, la Créole Beach Hôtel & Spa. J’ai eu un coup de cœur pour cet hôtel, avec ses piscines à débordement, sa plage privée et son calme quotidien, l’endroit idéal pour passer des vacances farniente. Et puis quelle vue ! Jugez-en avec les photos ! La ville de Gosier est facilement accessible à pieds, à mi-chemin se trouve l’embarcadère pour aller sur l’îlet du Gosier (5 euros a/r), en pleine mer des Caraïbes, idéal pour passer une après midi au calme sur la plage. Contrairement à la Basse-Terre, plus propice aux excursions en pleine nature, la Grande-Terre est plus touristique et se destine aux plages paradisiaques. Longez la côte pour découvrir des plages de sable blanc plus belles les unes que les autres, jusqu’à la Pointe des Châteaux. Je n’ai malheureusement pas pu aller jusque là, à mon grand regret, mais les plages de St François étaient magiques. Je commençais mes journées très tôt le matin, avec un réveil aux aurores à 6h (merci le décalage horaire!) ce qui me permettais de quitter l’hôtel à 9h et de profiter pleinement de ma journée (sachant qu’il fallait prendre en compte le transport en bus, peut importe la destination). C’est vraiment la partie de la Guadeloupe que j’ai préféré, très colorée, accueillante, vivante. J’ai apprécié la Basse-Terre également mais je pense que le fait de ne pas avoir de véhicule a été un frein à certaines activités ou endroits que j’aurais aimé découvrir. Le manque de temps a joué aussi (une semaine ça passe très vite, il faut idéalement partir deux semaines pour bien en profiter) mais je suis ravie d’avoir pu découvrir cette partie des DOM-TOM. Et il faut avouer, une semaine de vacances au soleil sous 30° début Janvier c’est un peu le rêve !

Infos pratiques : Prenez un bon anti-moustiques car ils sont beaucoup présents sur l’île. Pensez à avoir toujours de la monnaie sur vous. Étudiez en amont la période la plus propice pour aller en Guadeloupe, pour éviter la saison des pluies (même si les averses tropicales sont présentes toute l’année).

Transports : N’ayant pas le permis, j’avais un peu peur d’être limitée par rapport à mes déplacements (surtout que j’avais lu dans mes guides que les services de bus laissaient à désirer) mais je n’ai rencontré aucun problème. Il faut juste faire attention aux horaires des bus et ne pas attendre la fin du service. J’ai même fait du stop, les Guadeloupéens sont très gentils, accueillants, toujours prêts à renseigner si besoin. Le stop était surtout utile en Basse-Terre car cette partie de la Guadeloupe est plus vallonneuse, les services de bus sont donc plus limités. Une voiture est tout de même indispensable pour ne pas être limité et pouvoir voir le maximum de choses.

Coût de la vie & spécialités locales (bonnes adresses) : Le coût de la vie est similaire à celui en France, seuls les produits locaux (fruits, légumes, poissons…) sur les marchés sont beaucoup moins chers. Ramenez en souvenir des épices & du rhum de Guadeloupe, vous en trouverez beaucoup sur les marchés. J’ai ramené les miens du marché de Pointe-a-Pitre, je vous conseille aussi le sel caraïbe ou le colombo, divin! Le Bokit est la spécialité locale de la Guadeloupe, un sandwich de pain frit garni de morue, poulet, jambon, fromage…et très peu onéreux ! Comptez 3 euros pour un Bokit, j’ai mangé le meilleur de mon séjour chez Pierre le Roi du Bokit sur la Plage des Raisins Clairs à St François. Autre spécialité, le sorbet coco, à déguster sur une plage en face de la mer. Impossible de ne pas goûter au Ti punch pour l’apéritif (ou le déjeuner), cette boisson typiquement antillaise. Juste à côté de l’hôtel la Créole, sur la Pointe de la Verdure, le Massaï, restaurant de spécialités créoles & africaines très très bon & copieux ou la pizzeria Safari Pizza & son bar à cocktail très cosy. Il vous reste aussi l’option buffet à volonté de l’hôtel pour une trentaine d’euros par personne (hors boissons).

J’espère que ce premier article sur mon séjour vous aura plu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ou si vous avez des questions pour un futur voyage envoyez moi un mail <3 On se retrouve vendredi pour la deuxième partie Basse-Terre ! xx

Read More

Palmtree in Guadeloupe – Elodie in Paris

guadeloupe

Hello ! Il était temps que je vous partage mon séjour en Guadeloupe, cette semaine sera donc placé sous le signe du voyage…Ayant beaucoup de photos (j’avoue, je n’arrivais pas à choisir ahah), j’ai décidé de partager un look aujourd’hui, puis deux articles sur mon voyage, un sur la partie Grande-Terre et un sur la Basse-Terre. Ces images ont été réalisées sur la Plage de La Perle, à deux pas de l’Hôtel Langley Resort Fort Royal à Deshaies, où j’ai séjourné quelques nuits en basse-terre. J’ai acheté cette robe spécialement pour ce séjour, je savais que je voulais la porter/shooter sur une plage de sable blanc, avec des palmiers partout & je suis tombée sur cette plage par le plus grand des hasards quelques jours avant la fin du séjour. Le spot parfait ! Vous verrez d’ailleurs une vidéo tournée au drone Parrot Bebop 2 sur cette même plage dans l’article de vendredi. Je vous laisse avec les images, j’espère qu’elles vous plairont & j’ai HATE de partager avec vous ma semaine dans les Caraïbes dans mon prochain article <3 xx

Hello ! I’m sharing with you today my first article about my holiday in Guadeloupe. Here is a look I shot on the beach next to the hotel in Deshaies, a few days before I left. I love all of those palmtrees, it was magical ! I bought the dress specially for this travel, I wanted to shot it on a white sand beach with a lot of palmtrees and I found this perfect spot ! I hope you’ll like the pictures and I’ll share the rest of my stay in Guadeloupe in two others posts this week <3 xx

Read More

5 bonnes raisons pour aller en Guadeloupe – Elodie in Paris

Guadeloupe

crédit photos : Pinterest

Mis à part la République Dominicaine il y a quelques années, je ne suis jamais repartie en vacances dans les îles. Le mois dernier, je me suis rendue à une soirée organisée par le Comité du tourisme des îles de Guadeloupe avec XL Airways et Des Hôtels et des Îles, une soirée haute en couleurs, en musique et en food, avec des spécialités locales. Je fais très peu d’évènements « lifestyle » mais parfois, cela fait du bien de se déconnecter un peu et de découvrir d’autres univers. Entre autres, cette soirée m’a grandement donné envie de prendre un avion (peut être XL Airways?) pour allée découvrir ce pays lointain.

  • 1. Des Paysages Paradisiaques

Il ne faut pas se mentir, une plage de sable fin, une eau turquoise à perte de vue, ça fait rêver. Et croyez moi que je ne dirais pas non si je pouvais m’y téléporter tout de suite (avec mon amoureux, bien sûr, toute seule c’est moins drôle!). Pour une amatrice de photos comme moi, j’aimerais beaucoup aller remplir mon compte Instagram d’un bleu lagon turquoise et vous emmener aussi, du coup, un peu avec moi.

  • 2. Une cuisine & des saveurs locales

La cuisine créole, une cuisine originale, copieuse, relevée, avec des produits locaux comme le poisson, les légumes, cuisinés avec soin. Pour quelqu’un qui aime bien manger, comme moi, c’est le paradis. Entre acras, colombo de poulet, crabe farcis, bokit, tant de plats qui me mettent l’eau à la bouche. En plus de la cuisine, n’oublions pas les boissons locales, à base de rhum, fabriqué sur place, un des meilleurs au monde, que l’on mélange aux jus de fruits frais.

  • 3.  Un patrimoine riche en histoire

De la case en bois à la demeure coloniale, de Pointe-à-Pitre à Saint-François, ce pays regorge de lieu pittoresque à découvrir. En plus de l’architecture, la nature doit abriter une faune et une flore propre qui ne demande qu’à être explorée.

  • 4. La musique & la danse

Entre le gwo-ka, le zouk, le quadrille, la musique et la danse ont une place importante dans la culture Guadeloupéenne. Les Guadeloupéens ont l’air chaleureux, accueillants, ils savent recevoir et faire la fête.

  • 5. La curiosité de découvrir une autre culture

Malgré tous les points cités ci-dessus, le plus important pour moi est la curiosité de découvrir, de s’intéresser à une autre culture, lointaine, à des milliers de kilomètres. En découvrant un nouveau pays, on s’imprègne d’une culture locale, on crée de nouveaux liens, on côtoie des locaux qui nous parlent de leur mode de vie, on s’enrichit. J’espère vivement avoir l’occasion de découvrir ce pays prochainement, merci au Comité du tourisme des îles de Guadeloupe pour nous avoir plongé dans l’univers Guadeloupéen le temps d’une soirée !

Et vous, vous êtes déjà allés en Guadeloupe? Qu’avez vous le plus apprécié?